• Monnaie
  • Langue
17 nov. 2017 | Temps de lecture estimé: 8 minutes |
barcelone tourisme

Barcelone, une ville où il fait toujours bon vivre?

Barcelone, une ville où il fait toujours bon vivre?

Le tourisme est en baisse dans la capitale catalane.

Depuis le référendum du 1er octobre, la situation en Catalogne ne cesse de se dégrader selon les médias. Il ne se passe pas une journée sans qu’un article soit écrit sur les troubles politiques qui animent la région. Les images de policiers dans les rues de Barcelone le 1er octobre ont fait le tour du monde. À un point tel que certains touristes effrayés ont annulé leur voyage au sein de la capitale catalane, engendrant une baisse du chiffre d’affaire du secteur touristique de 15% dans les 15 jours qui ont suivi le référendum!

Mais un mois et demi plus tard, alors que le secteur touristique de Barcelone semble toujours pâtir de la situation conflictuelle entre la Catalogne et l’Espagne, il est temps de rétablir la vérité et de voir ce qui se passe réellement dans les rues de la ville.

En tant qu’habitante de la capitale catalane depuis le mois de septembre, je passerai en revue avec vous ce qu’il se passe et s’est passé ici, les conséquences que cela a eu sur Barcelone, le caractère injuste de ces sanctions envers le secteur touristique et enfin, nous irons tâter le terrain auprès des touristes qui ont tout de même décidé de venir visiter Barcelone.

Si tout comme eux, vous souhaitez venir visiter notre magnifique ville, n’hésitez plus une seconde et jetez un coup d’oeil à nos offres de locations d’appartements à Barcelone pour une longue ou courte durée. Vous verrez après avoir lu cet article qu’il n’y a aucune inquiétude à avoir et qu’au contraire, c’est le moment idéal pour venir dans la capitale catalane à petit prix et sans être embêté par des hordes de touristes.

Les touristes moins nombreux à Barcelone

C’est indéniable, le conflit catalan a eu un impact important sur le tourisme à Barcelone. Ainsi, dans les 15 jours qui ont suivi le référendum, le secteur relevait déjà une chute de 15% de son chiffre d’affaire par rapport à la même période un an auparavant.

Les hôtels, premiers touchés par la crise actuelle

Même si certains espéraient que cela soit temporaire, presque un mois et demi plus tard, le constat reste le même pour la plupart des entreprises du secteur touristique de la capitale catalane. Ainsi, les hôtels notent une baisse d’occupation générale pour le mois d’octobre de 7% par rapport à l’année précédente, même si pour les hôtels 4 et 5 étoiles cela va jusqu’à 40% ! On relève également une chute des prix suivant la baisse de fréquentation des hôtels.

Mais pas seulement...

Les hôtels ne sont pas les seuls à ressentir les retombées du conflit catalan. Les restaurants, agences immobilières et autres expliquent eux aussi voir leurs chiffres d’affaire chuter. Cela va même jusqu’aux entreprises proposant des vélos et autres scooters à louer qui ont relevé pour certaines une baisse de 50% de la fréquentation au cours de ces dernières semaines par rapport à l’année passée.

Une amélioration dans les semaines à venir?

Comme on le sait, nous arrivons à une période de l’année normalement très rentable pour les entreprises touristiques. Avec les fêtes de fin d’année et les congés qui approchent, le secteur touristique catalan va-t-il reprendre du poil de la bête?

Selon Jordi Clos, président de l’association des hôtels de Barcelone, cela ne risque pas d’arriver. Ce dernier souligne une baisse de 40% des réservations pour les fêtes de fin d’année au sein de la capitale catalane, par rapport à l’année précédente.

Il en est de même pour le premier trimestre de 2018 qui, lui aussi, ne devrait pas afficher d’amélioration selon les prévisions du secteur qui espère néanmoins connaître un été flamboyant. 

Touriste à Barcelone
Les touristes ne sont plus aussi nombreux dans les rues de Barcelone

Le conflit catalan pointé du doigt mais surtout les médias

Au vu des premiers chiffres présentés par les hôtels et autres entreprises touristiques, tout le monde s’est accordé sur le fait que ceux-ci découlaient du référendum et de ses suites. En réalité, le secteur pense surtout être victime de l’image du conflit transmise par les médias.

Une couverture médiatique répétitive

Ainsi, Jordi Clos a souligné le côté “répétitif” et “exagéré” de la couverture médiatique du conflit entre l’Espagne et la Catalogne. Il est vrai qu’il ne s’est pas passé une journée sans qu’un nouvel article au sujet de la Catalogne ne voit le jour. De quoi donner l’impression aux citoyens des quatre coins de l’Europe que la situation dans la région espagnole est critique. Ce sentiment est, qui plus est, amplifié par les images et vidéos tournant sur les réseaux sociaux.

Quand les mots et les images dépassent de loin la réalité

Les photos circulant sur la Toile suscitent l’inquiétude de plus d’un internaute. Des policiers dans les rues au cours du référendum s’attaquant à des manifestants, des foules énormes regroupées sur une place revendiquant l’indépendance,... Des images presque dignes d’une guerre civile.

Si vous vivez à Barcelone ou y avez séjourné durant ces deux derniers mois, vous avez sûrement dû recevoir des messages de proches qui s’inquiétaient pour vous, pris au coeur de ce conflit. Mais pour vous, cela devait être l’incompréhension, car comme nous le verrons la réalité est loin d’être aussi tourmentée que ce que l’on pourrait croire.

Qu’en est-il réellement?

Même si la région est bel et bien impliquée dans une importante crise politique, il faut tout de même relativiser: Barcelone est loin de connaître un climat de tensions similaire à celui décrit.

Des manifestations pacifiques

On ne peut pas le nier, des manifestations ont bien lieu dans la capitale catalane. Que ce soit pour revendiquer l’indépendance de la région ou son maintien en Espagne, tous ces rassemblements populaires se déroulent dans le calme et de manière pacifique.

Il s’agit en effet d’une caractéristique propre au mouvement indépendantiste catalan qui mobilise les foules depuis un certain temps maintenant mais sans jamais avoir recours à la violence. Ce qui permet de souligner également que des manifestations pour cette cause ont lieu depuis bien longtemps et n’ont pas pour autant effrayer les touristes auparavant.

Ainsi, les plus grands rassemblements indépendantistes ont lieu le 11 septembre, jour de la fête de la Catalogne, aussi appelée Diada. Depuis 2013, ces manifestations attirent plus d’un million de Catalans, qui viennent pacifiquement revendiquer une Catalogne plus indépendante et plus libre. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, voici un article détaillant l’évolution du mouvement indépendantiste en Catalogne à travers les chiffres de participation à la Diada.

Des rassemblements limités à certains endroits

Pour les personnes venant visiter Barcelone, ne craignez pas de croiser des personnes arborant un drapeau catalan à tous les coins de rue. Les manifestations se font à des endroits spécifiques, souvent symboliques. Ainsi, on note par exemple, la place Sant Jaume où se trouve le siège de la Généralitat (gouvernement catalan) ou encore la place Universitat, lieu important pour la jeunesse catalane.

Place Sant Jaume
Manifestation sur la place Sant Jaume ce 8 octobre

Les endroits fort fréquentés par les touristes tels que le quartier du Port Olympique, les Ramblas ou encore la Barceloneta ne sont que très peu touchés par ces rassemblements. Quiconque s’y étant baladé ces derniers temps peut attester d’une ambiance tout à fait normale d’un début de mois de novembre ensoleillé, les touristes déambulant sans tracas, loin des histoires d’indépendance.

La plupart des personnes en visite à Barcelone ces dernières semaines n’ont remarqué qu’une seule chose inhabituelle: les bruits de casserole tous les soirs à 22h. Il s’agit d’une façon pour les Catalans de manifester leur mécontement vis-à-vis de Madrid depuis le référendum. C’est grâce au réseau social Twitter que ceux-ci sont parvenus à se mettre d’accord sur l’heure à laquelle ils taperaient sur leurs casseroles au rythme de leurs déceptions.

Cette forme de protestation a vu le jour en Algérie alors que les Français utilisaient leurs ustensiles de cuisine pour montrer leur opposition à l’indépendance du pays. Depuis lors, ces casserolades ont été constatées au Chili, en Argentine, au Vénézuéla ainsi qu’au Québec

Les transports en commun fonctionnent normalement

Encore une autre preuve que la vie dans la capitale catalane se déroule normalement: les bus, métros et autres transports continuent de servir les usagers au mieux. Malgré une grève (n’ayant rien à voir avec le conflit qui nous intéresse) il y a peu qui a touché les transports, rares sont les manifestations qui ont eu un impact sur le trafic des bus ou des métros.

Le samedi 11 novembre a été peut-être le jour où le réseau a été le plus touché par les rassemblements. Certains bus ont été déviés mais continuaient à rouler. Quoi qu’il en soit, on le répète, cela reste rare et vous pouvez facilement vous déplacer dans Barcelone avec les transports publics comme d’habitude. 

Touristes accueillis à bras ouverts

Les commerces, hôtels et restaurants sont ouverts et toujours prêts à servir au mieux les personnes venues découvrir la capitale catalane. Comme nous l’avons dit, il fait bon vivre à Barcelone et le côté chaleureux des Catalans n’a pas disparu.

Vous entendrez peut-être des personnes discuter de cette situation politique particulière, mais elles savent faire la part des choses! Vous n’avez pas à craindre d’être pris à parti, si c’est ce qui vous fait peur. Malgré que l’image qui a pu être diffusée ces dernières semaines soit celle de la haine, c’est loin d’être la réalité. Même entre Catalans et Espagnols, il y a un respect mutuel qui perdure. Ils ont peut-être des différends mais ne se détestent pas pour autant comme le prouve la vidéo qui suit.

L’avis des habitants

Ils sont plus d’un à avoir constaté, notamment sur les réseaux sociaux, des appréhensions vis-à-vis de la situation en Catalogne et plus particulièrement à Barcelone. Entre les personnes cherchant des réponses sur le climat régnant dans la capitale catalane et celles affirmant qu’elles n’y remettront plus les pieds avant un petit temps, les habitants de Barcelone ont décidé de prendre les choses en mains grâce au réseau social Twitter et de rétablir la vérité.

Ils envoient ainsi des messages de paix et d'amour invitant les touristes à revenir visiter leur ville qui n'est pas en proie aux troubles décrits dans les médias mais qui respire toujours la joie de vivre. 

L’avis des touristes

Malgré les images qui ont été diffusées et les nombreux articles alarmants qui ont été écrits, certains ont décidé de tout de même se rendre dans la capitale catalane. Ces derniers n’ont apparemment pas été déçus...

Plus encore, certains profitent de leur présence à Barcelone pour tâter le terrain et en faire part sur les réseaux sociaux. Résultat: pour bon nombre d’entre eux, aucune trace du conflit catalan pour les touristes à Barcelone, une ambiance chaleureuse comme d’habitude. 

Aimez-vous ce post?

Cliquez ici!

0/5 - 0 vote(s)

Articles

Partagez vos opinions

Vous êtes fatigué de lire à propos de Barcelone? Eh bien, trouver un appartement et visiter!

Félicitation !

Votre crédit actuel est de €10

Le crédit voyage est appliqué automatiquement sur les prix lorsque vous vous connectez à votre compte.

Oups! Une erreur inattendue s'est produite.

Connectez-vous avec Facebook
Connectez-vous avec Google
Mot de passe oublié?
Entrez votre email ci-dessous et nous vous enverrons un lien pour modifier votre mot de passe.
Annuler
captcha

Horaires d'ouverture: Du lundi au vendredi de 08h00 à 18h00.

Nous parlons anglais, espagnol, allemand, russe, français, néerlandais et italien

+34 678625980
+33 184883620
+1 6465689734
+34 902052856
+46 844680527
+44 2036950691
+31 208083149
+39 0694804041
+49 3030808496
+45 89884196
Numéro international: +34 933255027
Collecte et conseils

Tout le monde peut récolter des points pour le tirage au sort de nos concours en participant à notre guide & communauté. Vois comment collecter des points en-dessous

Tu peux collecter autant de points que tu souhaites sans limite. Plus tu en collectes, plus tu auras de chance de gagner!

Pour que tout le monde ait sa chance, nous éffacons remettons les points à 0 après chaque tirage.

Que peux-tu gagner?
Gagnez un weekend pour 2 à Barcelone!

Gagnez un week-end à Barcelone!


Nous utilisons des cookiers tiers pour vous assurez la meilleure naviagation et un service personnalisé. Pour continuer de naviguer sur notre site, vous devez accepter l'utilisation des cookies. Conditions ici here. Ok