• Monnaie
  • Langue
20 sept. 2017 |
Évolution de la Diada de 2012 à 2017

Évolution de la Diada de 2012 à 2017

Évolution de la Diada de 2012 à 2017

La fête nationale catalane a changé au fil des années. Voici un aperçu de cette évolution.

Dans cet article, nous nous intéresserons à l'évolution du taux de fréquentation des manifestions ayant lieu lors de la fête nationale catalane (le 11 septembre), aussi connue sous le nom de Diada. A l'aide d'un graphique, nous verrons comment ce taux est passé de seulement 10.000 manifestants à plus d'un million de manifestants. L'indépendantisme a à la fois augmenté et diminué au cours des années, mais il est clair que si on regarde les chiffres avant 2012, la hausse de cette volonté d'indépendance est irrévocable. Notre équipe OK Apartment a analysé pour vous ce graphique et a également étudié les raisons qui ont influencé les chiffres de participation (en bien ou en mal) aux Diadas de ces dernières années.

Evolution de la participation aux Diadas

Graphique

Graphique comparatif des Diadas
Graphique comparatif des Diadas de ces dernières années

Vous retrouvez ci-dessus un graphique illustrant le nombre de manifestants lors des Diadas de ces dernières années. Il est bien connu que les chiffres varient fortement en fonction des personnes qui les ont collectés et qui les transmettent. C'est bel et bien le cas ici.

Comprenant que le nombre de manifestants répond à une demande pour l'indépendance de la Catalogne, nous voyons que depuis 2011, cette volonté d'indépendance augmentait jusqu'à atteindre son maximum historique en 2014.

Mais contrairement aux données fournies par le Gouvernement de Madrid et celles de la Generalitat (Guardia Urbana) – le gouvernement de Catalogne – qui montrent une augmentation de la participation, les estimations des experts affichent quant à elles une diminution de la participation à la Diada.

Toutefois, ce qui est clair, c'est qu'après cette hausse fulgurante de la fréquentation en 2014, cette dernière a chuté dans les années suivantes. Ce constat ressort des données fournies par les trois sources citées ci-dessus même si les chiffres diffèrent toujours selon la source qui les émet.

Nous étudierons dans les points suivant les causes et motifs de ces augmentations et diminutions de fréquentation, grâce à l'analyse de chaque Diada. Mais d'abord, intéressons-nous aux sources qui récoltent les données permettant la création d'un graphique tel que celui-ci.

Les sources

Les chiffres les plus élevés sont ceux proposés par les organisateurs des manifestations, c'est-à-dire la Guardia Urbana et la Generalitat (le gouvernement catalan). Etant donné leur présence dans les rues, ces derniers recueillent la véritable atmosphère de la manifestation, même s'ils utilisent des méthodes différentes. Mais étant donné son implication dans les revendications mêmes à la base de ces manifestations (l'indépendance de la Catalogne), la Generalitat ne peut pas être considérée comme une source complètement objective.

Aux antipodes de cette dernière, on retrouve le Gouvernement espagnol dont le siège est situé à Madrid. Les données que ce dernier publie vise essentiellement à fausser celles fournies par la Generalitat, son “adversaire”. Ses chiffres sont excessivement bas, soulignant un manque de rigueur.

Et entre ces deux sources, on retrouve les experts. Ces derniers font théoriquement preuve d'objectivité et n'ont pas de prise de position politique. Ils essaient simplement de fournir les données les plus représentatives de la réalité possible. Ces experts utilisent différentes méthodes pour compter le nombre de manifestants. Dans ce graphique, les estimations ont été réalisées par Llorenç Badiella, directeur du Service de statistiques appliquées de l'UAB. Voici les différentes manières de récolter ces chiffres.

Méthodes de calcul 

Dans une déclaration à europapress.es, Badiella a reconnu que “le citoyen se sent sans défense face à ce genre d'estimations politiquement orientées”. Donc, depuis 2012, ce dernier a analysé et appliqué différentes méthodes pour compter le nombre de manifestants lors des différentes Diadas. Badiella affirme avoir une “volonté objective”. Les méthodes statistiques utilisées diffèrent selon les années au regard des caractéristiques différentes que présentent les Diadas au fil des ans.

Par exemple, au cours de l'année 2012, de nombreux manifestants se sont déplacés au sein de la foule. Il s'agissait d'une Diada très dynamique. Badiella a donc utilisé la “méthode Jacobs”. Cela revient à calculer la zone qu'occupe l'évènement, puis à diviser cette zone en sections. On effectue ensuite une estimation de la densité de personnes par mètre carré dans chaque section. On termine en multipliant cette estimation par le nombre de sections existantes.

Dans le cas de la Diada de 2013, le calcul a été réalisé sur base d'une 'gigaphoto'. En effet, cette année-là, les manifestants ont construit une chaîne humaine d'environ 400 km de long. Il fallait donc utiliser une méthode différente de celle habituelle. Ainsi grâce à une macrographie de 107.000 photographies, il a pu estimer la participation à cette manifestation.

Enfin, pour les années suivantes, de 2014 à 2017, Badiella a utilisé la “méthode des bandes”. Il est vrai, ces années-là, les manifestations étaient plus statiques et la plupart des participants avaient été convoqués à un moment précis et à un certain endroit. Ainsi, avec l'aide de collaborateurs, il a divisé la manifestation en bandes d'un mètre de large. Chaque collaborateur s'est vu attribuer une ou plusieurs bandes. Leur rôle consiste à émettre une estimation du nombre de personnes présentes dans chacune des bandes qui leur a été attribuées, qui sera multipliée ensuite par la distance de la bande pour ainsi obtenir une idée de la participation à la manifestation.

Il est évident que les chiffres ne sont pas tout à fait exacts, mais selon les termes de Badiella, “il est possible d'approcher de la réalité avec des outils très simples si on est prêt à faire un calcul vraiment objectif”.

Image de la Diada 2017
Photographie prise au cours de la Diada de cette année (2017)

Des Diadas attirant les foules (2012-2017)

Diada 2012. 'La marche'

Selon les chiffres du gouvernement espagnol, 600.000 personnes étaient présentes. La Generalitat et la Guardia Urbana ont eux compté 1.500.000 personnes. De leur côté, les experts estiment qu'il y avait entre 500.000 et 600.000 manifestants présents lors de ce 11 septembre.

Contexte

La manifestation de 2012 est significative, puisqu'en 2011 seulement 10.000 personnes environ s'étaient mobilisées. Les slogans à l'époque étaient différents et chacun revendiquait ce qui l'intéressait le plus. Mais il y avait déjà un dénominateur commun, à savoir la revendication du Catalan que, selon les manifestants, le gouvernent espagnol essayait de dénaturer.

Une autre raison pour laquelle la volonté d'indépendance grandit de plus en plus est le rejet du Statut autonome de la Catalogne par la Cour constitutionnelle qui avait été approuvé par le parlement catalan et au Congrès des Députés à Madrid. La Cour Constitutionnelle a refusé plusieurs points de ce Statut. L'un des plus controversés était celui qui mentionnait la Catalogne en tant que nation. Ce refus du “Statut” a amené plus de personnes à se joindre à la cause indépendantiste. Par conséquent, il y a eu de plus en plus de monde lors des manifestations se déroulant le 11 septembre au cours de la Diada.

Comme on peut le voir sur le graphique, la crise et la victoire du PP lors des élections de novembre 2011 ont également encouragé les catalans à participer en masse à la marche de 2012.

La marche

La manifestation a commencé à l'intersection du Paseo de Gracia et de la Gran Vía. Elle a avancé le long de cette artère de Barcelone jusqu'à la Via Layetana, s'est rendue au Paseo de Isabel II et s'est dirigée ensuite vers le Parlement catalan.

Les participants ont inondé les rues. Cela s'est avéré être un bon argument en faveur de l'indépendance et Artur Más, alors président de la Generalitat, a repris le témoin et a appelé à des élections pour le 25 septembre. Les partis indépendantistes se sont également engagés à procéder à un référendum pour l'autodétermination de la Catalogne s'ils obtenaient la majorité au Parlement.

Fête nationale de la Catalogne 2012
Image de la Diada de 2012

Diada 2013. Via Catalana

Le gouvernement estime que 400.000 personnes ont participé à cette Diada. Les estimations de la Generalitat et de la Guardia Urbana sont elles de 1.600.000 personnes. Les experts quant à eux ont compté entre 950.000 et 1.350.000 manifestants.

En ce 11 septembre 2013, une chaîne humaine d'environ 400 km de long a été organisée par l'Assemblée nationale catalane (ANC), une association qui vise à obtenir l'indépendance de la Catalogne.

Chaîne humaine

Aussi connue sous le nom de “Via Catalana hacia la Independencia”, cette chaîne humaine de 400 km de long a commencé au Nord de la ville française du Perthus et s'est terminée à Vinaroz, à Valence. Elle a traversé la Catalogne du Nord au Sud pour ce qui est considéré comme l'ossature des pays catalans.

1500 autobus ont été mobilisés ainsi que 30.000 bénévoles. 20 médias et 800 photographes ont été mis sous contrat pour récolter de la documentation.

Les manifestants revendiquaient le droit à l'autodétermination de la Catalogne. Pour la première fois, le Parti Populaire catalan ne participait pas aux événements officiels organisés en ce jour de fête nationale.

Fête nationale de la Catalogne 2013
Image de la Diada de 2013

Diada 2014. Le V

Selon le gouvernement espagnol, cette année-là, on pouvait compter entre 470.000 et 520.000 manifestants. La Generalitat a quant à elle estimé la participation à 1.800.000 personnes. Enfin, les estimations des experts tournent autour des 800.000 et 1.000.000 de personnes. Il s'agit de la Diada affichant le plus grand taux de participation selon les chiffres de la Generalitat mais pas selon ceux des experts.

De nombreux actes symboliques ont été organisés, mais le plus important fut celui orchestré par l'ANC et l'Òmnium Cultural, une organisation culturelle et politique catalane qui tente de promouvoir l'usage du Catalan, de diffuser la culture catalane et de soutenir l'indépendance de la région. Cet acte consistait en la création d'un V visible depuis le ciel. Le slogan de la manifestation était le suivant : “Ara és l'hora” (Il est l'heure), se référant à la consultation citoyenne au sujet de l'indépendance prévue pour le 9 novembre de la même année.

“V”

Les manifestants, vêtus de chemises officielles pour l'occasion, certains en rouge et d'autres en jaune, correctement répartis aux postes assignés, occupaient la Gran Via et l'avenue Diagonale. Ces derniers formaient un grand V de 11 km de long dont le sommet était situé à la Plaza de Les Glories Catalanas. Cette année, la revendication concernait le droit à l'autodétermination de la Catalogne.

Fête nationale de la Catalogne 2014
Image de la Diada de 2014

Diada 2015. Via Lliure

En ce 11 septembre 2015, 520.000 personnes se sont mobilisées selon le gouvernement espagnol. 1.400.000, selon la Generalitat et Guardia Urbana. Et entre 850.000 et 1.200.000 selon les estimations des experts. Nous voyons que les chiffres continuent à osciller en fonction de la personne qui les émet. Nous pouvons également constater, au niveau des données des experts et de celles du Gouvernement espagnol, une augmentation du nombre de participants lors de cette Diada par rapport à l'année précédente. Ceci se remarque dans le graphique. Pour une fois, cela se rapproche des chiffres proposés par la Generalitat, mais ceux-ci affichent une participation moins importante cette année que l'année précédente.

Pointeur

Cette fois, l'idée était de réaliser un immense pointeur parcourant l'avenue Meridiana jusqu'au Parlement de Catalogne. 5,2 km de la rue Rosello jusqu'au parc de la Ciutadella. Tout ceci à 17h14, en hommage à l'année 1714 au cours de laquelle la Catalogne est tombée aux mains des Bourbons à la fameuse date du 11 septembre.

Le message que la Generalitat cherche à faire passer au gouvernement de Rajoy à Mocloa est que ce dernier doit ouvrir les yeux et reprendre les discussions. Il ne faut plus ignorer la volonté des Catalans ni les sous-estimer.  

Fête nationale de la Catalogne de 2015
Image de la Diada de 2015
Diada 2016. “Prêt”

Le gouvernement espagnol estime qu'environ 350.000 personnes ont participé à la fête nationale catalane en 2016. La Generalitat et la Guardia Urbana quant à elles estiment qu'1.000.000 de personnes se sont mobilisées tandis que pour les experts ce serait plutôt entre 485.000 et 785.000 personnes.

Le nom donné à cette Diada est “prêt” car le gouvernement catalan voulait donner le signal que tout était prêt pour la création d'un nouvel Etat. La participation diminue considérablement cette année par rapport aux années précédentes. Une des raisons peut être qu'elle a été décentralisée. En effet, cette Diada a eu lieu simultanément à Barcelone, Lleida, Tarragone, Salt (Gérone) et Berga (Barcelone). De plus, comme pour chaque Diada, les célébrations ont toutes commencé à 17h14, en commémoration de l'année 1714.

Les battements de coeur

Il s'agit là de l'acte symbolique mis en place cette année: les manifestants ont simulé les pulsations cardiaques. Ceux-ci portaient des ronds de carton jaune. Après le signal, les manifestants les ont soulevés et ont commencé à les déplacer pour simuler les battements d'un coeur.

Fête nationale de la Catalogne 2016
Image de la Diada de 2016

Diada 2017. La Diada du "Oui"

La délégation du gouvernement en Catalogne a déclaré qu'il y avait 350 000 participants lors de cette Diada , tandis que l'organisateur, l'ANC, a dit que 1.000.000 de personnes étaient descendues dans les rues pour crier “oui” à l'indépendance et surtout “oui” au référendum prévu le 1er octobre prochain.

Cette année, la Diada s'est déroulée sous tension, bien plus que lors des années précédentes. Pour quelle raison? Tout simplement, à cause du référendum qui se tiendra le 1er octobre prochain organisé par la Generalitat et au cours duquel il sera demandé aux citoyens s'ils veulent un État indépendant. Ce référendum est loin de plaire au gouvernement espagnol qui le dit illégal et inconstitutionnel. Ce dernier a affirmé qu'il essayera par tous les moyens d'empêcher la tenue de ce référendum.

La lutte a commencé et personne ne semble prêt à céder. Les Catalans crient “Oui” dans la rue. Oui, pour au moins pouvoir décider, voter et vérifier ce que le peuple catalan veut. Mais de son côté, le gouvernement de Mariano Rajoy se limite à dire “Non”, sans ouvrir la porte à aucun type de dialogue.

'+'

L'organisateur de cette Diada, l'ANC, vendait des chemises vertes fluorescentes. L'idée, cette année, était de représenter une grande croix le long des artères Paseo de Gracia et Carrer Aragó. À 17h14, les gens devaient mettre ces chemises pour que la lumière qui serait pointée sur eux à ce moment précis rende la croix visible depuis le ciel.  

Fête nationale de la Catalogne 2017
Image de la Diada de 2017

La Diada dans les médias

De même que les chiffres oscillent en fonction des personnes qui les collectent, la même histoire va être traitée d'une manière différente selon les personnes qui la racontent. Voici une vidéo présentant les différents titres et couvertures repris dans les journaux espagnols et catalans au lendemain de cette Diada 2017.

Aimez-vous ce post?

Rejoignez les 5000 incrits et recevez nos actualités directement dans votre boite mail gratuitement :)

Articles

Partagez vos opinions

Vous êtes fatigué de lire à propos de Barcelone? Eh bien, trouver un appartement et visiter!

Félicitation !

Votre crédit actuel est de €10

Le crédit voyage est appliqué automatiquement sur les prix lorsque vous vous connectez à votre compte.

Oups! Une erreur inattendue s'est produite.

Connectez-vous avec Facebook
Connectez-vous avec Google
Mot de passe oublié?
Entrez votre email ci-dessous et nous vous enverrons un lien pour modifier votre mot de passe.
Annuler
captcha

Horaires d'ouverture: Du lundi au vendredi de 08h00 à 18h00.

Nous parlons anglais, espagnol, allemand, russe, français, néerlandais et italien

+33 184883620
+1 6465689734
+34 902052856
+46 844680527
OK-apartment
+44 2036950691
+31 208083149
+39 0694804041
+49 3030808496
+45 89884196
Numéro international: +34 933255027
Collecte et conseils

Tout le monde peut récolter des points pour le tirage au sort de nos concours en participant à notre guide & communauté. Vois comment collecter des points en-dessous

Tu peux collecter autant de points que tu souhaites sans limite. Plus tu en collectes, plus tu auras de chance de gagner!

Pour que tout le monde ait sa chance, nous éffacons remettons les points à 0 après chaque tirage.

Que peux-tu gagner?
Gagnez un weekend pour 2 à Barcelone!

Gagnez un week-end à Barcelone!


Feedback
Chat en direct
Nous utilisons des cookiers tiers pour vous assurez la meilleure naviagation et un service personnalisé. Pour continuer de naviguer sur notre site, vous devez accepter l'utilisation des cookies. Conditions ici here. Ok